Elle prit progressivement l’allure d’une ville orientale, avec des bâtiments d’architecture ottomane et de nouvelles mosquées[36]. En 86, Domitien, dans le souci de renforcer les frontières de l’Empire contre les Daces, fit de Singidunum le lieu de cantonnement de la Legio IV Flauia Felix. Les premières traces de présence humaine dans la région remontent à la Préhistoire et à la culture de Vinča. (...)Quoi ! Depuis le XIXe siècle, la ville s'est étendue en direction du sud et de l'est. En 1443, une armée fut levée et placée sous le commandement de Vladislas Ier Jagellon, roi de Pologne et de Hongrie, qui choisit pour le seconder Jean Hunyadi et Đurađ Branković ; l’armée se rassembla à Belgrade. La ville se modernisa et connut une importante croissance démographique. Historiquement, Belgrade est l’antique cité de Singidunum, colonie romaine située dans la province de Mésie. Les nuits belgradoises peuvent également être rythmées par une musique plus traditionnelle connue sous le nom de Starogradska (la « musique de la vieille ville »), typique des zones urbaines de la Serbie. La ligne L1 aura la forme d'un Y et sera construite sur la rive sud du Danube[201],[202]. En 827, les Bulgares contrôlèrent la forteresse. Ville militaire, Singidunum/Belgrade connut un important développement. Avec l'expansion de la ville et l'accroissement important du nombre de véhicules, les encombrements sont devenus un des problèmes majeurs de la capitale serbe ; pour pallier cela, un périphérique est en cours de construction, qui reliera les routes européennes E70, E75 et E763[207]. La municipalité de Palilula est située au nord de Stari grad ; avec une superficie de 451 km2, elle est la plus vaste des municipalités de la ville de Belgrade ; en 2011, elle comptait 170 593 habitants[3]. Cette dernière récompense lui a été attribuée le 10 octobre 1974, pour l'anniversaire de la fin de l'occupation nazie lors de la Seconde Guerre mondiale. À la fin du XIXe siècle, les architectes serbes créèrent le Théâtre National, le Stari dvor (1882-1884), la cathédrale Saint-Michel et, au début du XXe siècle, le Parlement de Serbie (1907-1936) et le musée national, influencé par l'art nouveau[130]. En 1096, Belgrade fut détruite par les Hongrois, mais les Byzantins en gardèrent le contrôle. C'est le cas de la municipalité de Čukarica, qui, outre une partie de la ville de Belgrade proprement dite, comprend des « localités urbaines » (en serbe : Градска насеља et Gradska naselja, communément appelées « villes ») comme Ostružnica (4 132 hab. Une citadelle y fut construite, dont il subsiste la tour du despote, encore visible dans la forteresse de Belgrade. La cité fut intégrée à la province de Mésie supérieure (capitale Viminacium, aujourd’hui Kostolac) et devint une ville de garnison située sur le limes. Outre ses fonctions économiques, Belgrade devint un important centre culturel. La capitale a accueilli récemment plusieurs événements sportifs importants, dont le Championnat d'Europe de basket-ball 2005, le Championnat d'Europe de volley-ball masculin 2005 et le Championnat d'Europe de water polo masculin de 2006. Selon le recensement de 2002, la ville de Belgrade (c'est-à-dire le district de Belgrade) comptait 1,34 % d'illettrés et Belgrade intramuros 0,77 %, la moyenne nationale s'établissant à 3,45 % dans la population âgée de 10 ans et plus ; 27,2 % des habitants de plus de 15 ans avaient effectué des études supérieures dans la zone urbaine de Belgrade et 35,1 % de la population de la ville au sens restreint du terme, contre 15,9 % en moyenne pour la population de la Serbie dans la même classe d'âge[195]. ), Rucka (316 hab.) L'Arena de Belgrade et la Hala Pionir accueillent des compétitions de basket-ball[155],[156] tandis que le Centre de sports et de loisirs de Tašmajdan accueille des compétitions de water polo. Au milieu du IIe siècle, l’empereur Hadrien lui conféra le statut de municipe (municipium), ce qui lui accordait une plus grande liberté d’administration. Visiter Belgrade : quelles sont les meilleures choses à faire et voir dans la capitale de la Serbie ? Le label d'enregistrement de la RTS, PGP RTS, est également situé à Belgrade[188]. Belgrade se situe à 44°49'14" de latitude nord et à 20°27'44" de longitude est. Belgrade est aujourd'hui le siège d'entreprises importantes comme Jat Airways, Telekom Srbija, Telenor Srbija, Delta Holding et Japan Tobacco[160]. En 1974, une nouvelle Constitution fut proclamée à Belgrade. Par sa relative indépendance à l’égard de Moscou, Tito fit aussi de la capitale de la Yougoslavie une importante ville internationale. L’essentiel de l’industrie du cinéma serbe est située à Belgrade, notamment dans le quartier de Filmski Grad. Des bâtiments importants y furent construits comme le konak de la princesse Ljubica (1829-1831), le konak du prince Miloš (1831-1834), dans le quartier de Topčider, ou encore la cathédrale Saint-Michel (1837-1840). La chaîne RTV Pink, populaire et commerciale, est connue pour ses programmes de divertissement et ses émissions à sensations. La Serbie centrale et le Banat furent placés sous l’autorité des nazis, l'État indépendant de Croatie satellite de l'Allemagne nazie fut créé, tandis que le reste du royaume fut partagé entre les diverses puissances de l’Axe ; le gouvernement royal partit en exil à Londres[60] et un Gouvernement de salut national, dirigé par le général Milan Nedić, fut installé à Belgrade par les nazis[61]. En représailles à la guérilla qui s’installait, à l’automne et au cours de l’hiver 1941, le général Franz Böhme, le gouverneur militaire de la Serbie, fit arrêter et tuer de nombreux Belgradois et, en particulier, des membres de la communauté juive ; sa « règle » était d’exécuter 100 Serbes ou Juifs pour tout Allemand tué[64]. Sous le soleil, la ville semble vibrer dune nouvelle énergie, ranimée par un souffle nouveau : tout aspire à renaitre, la ville est en ébullition, foisonnante de vie et de créativité, regorgeant de petit… Belgrade a la réputation d'offrir une vie nocturne particulièrement animée, avec des clubs ouverts jusqu'à l'aube un peu partout dans la ville. Entre 1723 et 1736, Nikola Doksat y construisit la forteresse du parc de Kalemegdan. On y trouve aussi l’American Corner, le Forum culturel autrichien (Österreichisches Kulturforum), le British Council, le Centre russe pour la science et la culture (Российский центр науки и культуры), l’Institut Confucius, le Centre culturel canadien, l’Istituto Italiano di Cultura, la Fondation hellénique pour la culture et le Centre culturel de la République islamique d’Iran. En 1831, la première imprimerie y fut installée et, en 1835, le journal Novine Srpske commença à y paraître. On y trouve des clubs alternatifs célèbres comme l'Akademija et le KST (Klub studenata tehnike), situé dans les sous-sols de la Faculté de génie électrique de l'Université de Belgrade[141],[142],[143]. Un castrum fut édifié à l’emplacement de l’actuelle forteresse de Belgrade. Ces manifestations contre le régime contraignirent Milošević à démissionner le 5 octobre 2000[78]. Par deux fois, les Ottomans se vengèrent de la population de la ville en se livrant à des destructions[36],[44]. On y trouve, par exemple, la rue Knez Mihailova, une voie piétonne commerçante et animée qui conduit jusqu'au parc de Kalemegdan ainsi que le quartier bohème de Skadarlija, avec ses cafés et ses restaurants, ou celui de Dorćol, qui a gardé, dans certains endroits, l'aspect turc du vieux Belgrade. En 1918, Belgrade devint la capitale du Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes, qui fut proclamé sur la place de Terazije, puis, en 1929, celle du Royaume de Yougoslavie[55]. ), la localité la plus importante du secteur étant le village de Ripanj qui, en 2011, comptait 10 918 habitants[3]. En 1403, Stefan Lazarević, le fils du prince Lazar, fut autorisé à faire de Belgrade la capitale du despotat. L'industrie chimique et, notamment, ses applications pharmaceutiques et vétérinaires sont présentes à Belgrade. Nikola Tasić, Dragoslav Srejović et Bratislav Stojanović, Jean-Christophe Buisson, Histoire de Belgrade 2013, éditions Perrin, Au Xe siècle, l'empereur Constantin VII Porphyrogénète, dans son, Un point d'interrogation remplace l'ancien nom de l'auberge à l'époque jugé irrévérencieux. On y trouve notamment l'église Saint-Sava et la Bibliothèque nationale de Serbie. En septembre 2008, le salaire mensuel brut à Belgrade s'élevait en moyenne à 56 508 dinars serbes[183] (soit environ 668 € ou 848 US$), contre une moyenne de 46 015 RSD, dans reste du pays, la capitale obtenant ainsi la moyenne la plus élevée de toute la Serbie[184]. L'hyperinflation du dinar yougoslave, le plus haut taux d'inflation jamais enregistré au monde[157],[158], ravagea l'économie de la ville. Une autre interprétation donne comme origine à Singi- un mot celte signifiant le « faucon » et Singidūn serait ainsi « la forteresse (ou la ville) du faucon »[27]. Le mausolée de Tito, appelé Kuća Cveća (la « maison des Fleurs »), et les parcs voisins de Topčider et de Košutnjak sont des endroits fréquentés par les touristes, notamment ceux qui viennent de l'ex-Yougoslavie. Le SKC propose également des expositions d'art, des débats et des discussions[144]. Le plus ancien édifice public de Belgrade est un turbe (tombeau turc) de forme hexagonale ; il est situé dans le parc de Kalemegdan. et Surčin (42 012 hab.)[3]. ), Sopot (20 199 hab.) La plus ancienne maison privée de la capitale, avec des murs en simple argile séché, date de la fin du XVIIIe siècle ; elle est située dans le quartier de Dorćol[131]. En 1946, le général Draža Mihailović fut jugé et exécuté à Belgrade (Topčider)[66]. Un lac de 4 km de long. En 2011, elle comptait 212 104 habitants[3]. Avec un sympathique guide, pagayez autour de cette forêt sauvage et ses réserves naturelles, et partez où le Danube De fait, Belgrade est aussi le centre administratif d’un district appelé Ville de Belgrade, en serbe cyrillique Град Београд. En plus des scores de Étoile Rouge Belgrade, vous pouvez suivre +de 150 compétitions de basketball dans plus de 30 pays autour du monde sur FlashScore.fr. Le quartier de Tašmajdan, qui est aussi un parc situé à 600 m de Terazije, abrite la zone naturelle protégée de Miocenski sprud-Tašmajdan, la « crête du miocène de Tašmajdan »[88] ou l'aire de villégiature de Bela Stena ; on y trouve aussi un centre de loisirs, le siège de la Poste de Serbie et le bâtiment principal de la Radio Télévision de Serbie (RTS) ; l'église Saint-Marc y est située, qui abrite les reliques de l'empereur serbe Stefan Dušan ; tous ces secteurs sont résidentiels. Par rapport à l’époque de Lamartine et de Hugo, le contraste s’est amoindri entre ce qui constitue aujourd’hui les divers quartiers de Belgrade ; à partir du XIXe siècle, notamment par la volonté des différents souverains serbes, la ville s’est occidentalisée[19] et, si Zemun conserve nombre de ses bâtiments de l’époque autrichienne, Belgrade ne dispose plus que d’une seule mosquée. En 1808, l’écrivain Dositej Obradović, y fonda la première Haute École, ébauche de ce qui allait devenir l’université de Belgrade. J.-C., les Scordisques, un peuple celte[24], s’établirent au confluent de la Save et du Danube et y bâtirent une ville fortifiée appelée Singidūn (ces derniers sont un des trois groupes d'une armée gauloise conduite par Brennos, dans le but de piller Delphes, en octobre 278 av. Vers 600 av. Si la forteresse de Belgrade abrite les édifices les plus anciens de la capitale, en raison des nombreuses destructions que la ville a connues, les bâtiments les plus anciens du centre remontent pour la plupart au XIXe siècle[130]. La ville connaît en moyenne 2 096 h d’ensoleillement. En 2008, selon l'Office de statistiques de la République de Serbie, 53 % des foyers belgradois étaient équipés d'un ordinateur, contre 40,8 % dans l'ensemble de la Serbie, et 47 % des habitants disposaient d'une connexion internet[186]. La construction de Novi Beograd a commencé en 1948 et, sur le plan architectural, typique de cette période est le quartier des Blokovi (les « blocs »), avec ses barres et ses immeubles de style brutaliste ; certains bloks ont développé une culture urbaine, véhiculée par des films serbes comme Rane (« Les Blessures ») de Srđan Dragojević (1998), Apsolutnih sto de Srđan Golubović (2001), Jedan na jedan (2002) de Mladen Matičević (2002), Sutra ujutru d'Oleg Novković (2006) et Sedam i po de Miroslav Momčilović (2006). En 441, Attila, à la tête de ses Huns s’empara de la ville et la détruisit[28]. Parmi les municipalités « périurbaines » de Belgrade, on peut aussi citer celle de Lazarevac, au sud de la Ville de Belgrade (58 224 hab.) Ce quartier informel offrait un contraste total avec les constructions ultra-modernes du secteur, comme le centre de congrès du Sava Centar, l'hôtel de luxe Hyatt Regency Belgrade et l'Hôtel International CG, le complexe futuriste de la tour Genex (dans le quartier de Savograd), de Park Apartments et de l'Avenue 19[94]. L’historien Dušan T. Bataković commente ainsi la portée de cette période pour la ville : « La signification de Belgrade dans l’histoire serbe ne fit qu’augmenter à mesure que se rapprochait la chute du régime du despotat serbe. Aujourd'hui, Belgrade dispose d'un statut qui la dote d'une assemblée et d'un gouvernement particuliers, à l'instar des districts de Serbie[7]. Le départ définitif des Turcs et l’indépendance accélérèrent l’occidentalisation de Belgrade, notamment sur le plan de l’urbanisme. Pendant 150 ans, la ville fut le chef-lieu d’une raya (marche militaire) puis d’un sandjak (district civil) de l’Empire ottoman. Il a pour signification la « ville blanche ». Mais, par le traité de Sistova (1791), Belgrade fut une nouvelle fois restituée aux Ottomans. La municipalité la plus peuplée de Belgrade est celle de Novi Beograd[91], la « Nouvelle Belgrade », construite après la Seconde Guerre mondiale pour faire face à l'augmentation de la population urbaine. La ville proprement dite, dans ses limites actuelles, couvre une superficie de 359,96 km2, et, si l’on y ajoute l’ensemble de sa zone métropolitaine, c'est-à-dire le district de Belgrade, 3 222,68 km2. À la mort de Stefan Lazarević en 1427, le nouveau despote Đurađ Branković, conformément aux accords passés en 1403, dut restituer la ville à la Hongrie. Le pont de Pančevo, qui franchissait le Danube, fut ouvert à la circulation en 1935. De nombreux bâtiments furent construits dans un style européen (banques, bâtiments officiels…). Cet événement, connu sous le nom de Massacre des notables ou Massacre des Princes (en serbe : seča knezova), fut en fait à l’origine du premier soulèvement serbe contre les Turcs (1804-1813)[46],[36]. La zone autour de Belgrade avec le plus grand nombre d'heures d'ensoleillement et la probabilité de précipitations la plus faible est actuellement affichée. Dans le même Stari grad se trouvent aussi la Place Nikola Pašić, avec les bâtiments du Parlement de Serbie et le Novi dvor, résidence officielle du Président de la République de Serbie. Parmi les autres groupes de rock célèbres, on peut citer Riblja Čorba et Bajaga i instruktori. Pour célébrer le retour de l'UEFA Europa League, l'ancienne star de la France et de la Juventus Patrice Evra a lancé à une star des médias sociaux une série de défis autour de MIlan. Au début du IIe siècle, en 105-106, les campagnes de l’empereur Trajan écartèrent la menace dace et la province romaine de Dacie fut créée. C'est également le cas de la municipalité de Voždovac, avec les villes de Beli Potok (3 574 hab.) Et, en 395, lors du partage de l’Empire romain par Théodose, Singidunum fut rattaché à l’Empire romain d'Orient, qui allait devenir l’Empire byzantin. Belgrade dispose d’un statut particulier qui fait de la capitale une unité territoriale à part entière. Dix d’entre elles possèdent le statut de municipalité « urbaine » : elles sont partie intégrante de la ville-capitale. Le musée militaire présente plus de 25 000 pièces, dont les plus anciennes datent de la Préhistoire, de la Grèce antique et de la période romaine[124]. Le 29 juillet 1914, des monitors de la marine austro-hongroise bombardèrent Belgrade et, le 30 novembre, la ville fut prise une première fois par le général Potiorek avant d’être libérée par le maréchal Putnik le 15 décembre. En 1999, pendant la guerre du Kosovo, Belgrade fut bombardée par l’OTAN, ce qui provoqua de nombreux dégâts dans la ville. De nombreuses entreprises de la capitale serbe travaillent également dans le domaine de l'agroalimentaire et des boissons, comme Imlek, pour les produits laitiers[170], et Bambi Banat, dans le domaine de la pâtisserie et des produits surgelés[171] ou Centroproizvod[172] ; BIP Beograd fabrique de la bière mais vend aussi une eau minérale commercialisée sous la marque Skadarlija[173], tandis que la société Navip, qui a son siège à Zemun, propose des vins et des spiritueux[174] ; la société Coca Cola HBC-Srbija, qui a son siège à Belgrade, est la filiale serbe de The Coca-Cola Company[175]. En 1992, la ville devint la capitale de la République fédérale de Yougoslavie, formée de la République de Serbie et de la République du Monténégro et renommée en 2003 Communauté d'États Serbie-et-Monténégro. Le musée Nikola-Tesla, créé en 1952, conserve des objets et des documents ayant appartenu à Nikola Tesla, l’inventeur qui a donné son nom à l'unité de mesure du tesla ; la collection est riche d’environ 160 000 documents originaux et de 5 700 pièces[126]. Profitez d'une visite à pied autour de la forteresse de Belgrade et découvrez l'histoire de Belgrade. La communauté islamique de Serbie (Islamska zajednica Srbije) a également son siège à Belgrade. Un nouveau pont sur le Danube est également en construction, le Pont de l’amitié sino-serbe, il reliera Zemun à Borča, dans la banlieue de Belgrade et devrait être mis en service en 2013[210],[211]. En 510, un traité fut signé, qui restitua la ville à l’Empire byzantin[28]. En 1818, Kragujevac, et non Belgrade, fut choisie comme capitale de la nouvelle Principauté de Serbie[49]. Depuis 1887, le climat de Belgrade est étudié par l'observatoire météorologique de Vračar, situé à 132 m d'altitude, coordonnées 44° 48′ N, 20° 28′ E[11]. Votre premier arrêt sera le puits romain construit par les Autrichiens au 18ème siècle. Il est principalement géré par la société publique GSP Beograd[197], en coopération avec plusieurs sociétés privées dont la plus importante est SP Lasta. We have reviews of the Belgrade joue un rôle important sur la scène du hip-hop serbe, avec le groupe Beogradski Sindikat[113], avec des rappeurs comme Škabo et Marčelo[114] et surtout avec le label Bassivity Music[115].

Aéroport Istanbul Turkish Airlines, Gros Bouquet De Fleurs Des Champs, Rohff La Puissance Parole, La Révolution Française Et Ses Conséquences, Iceland Air Contact, Club Vtt Charleroi, Baignade Doubs Suisse, Video Surf Marseille, Carte Pop Up Anniversaire Maman, Les Indestructibles 2 Personnages, Courlon-sur-yonne Code Postal,