L’édifice revint à sa vocation première à la fin des années 80 et abrite aujourd’hui le plus important musée de province en matière de peinture italienne. Jamais démodée en Corse, acceptée, valorisée et valorisante, exaltée même, institutionnalisée au nom de la raison d'État. La Société napoléonienne, présidée par Jacques Di Costanzo, organise une conférence sur le thème "Napoléon III et la Corse", ce jeudi 24 octobre à 18 h 30, à la Maison de la Corse. En prenant le petit train côtier qui conduit en été de Calvi à l’Ile Rousse, il est possible de s’arrêter à Algajola le long de la plage d’Aregno. En effet, ce village abrita Napoléon lors de sa fuite en 1793. Farouche, solitaire, travailleur indiscipliné, Napoléon développa une affection passionnée pour sa terre natale et un véritable culte pour celui qui incarnait l’âme de la résistance Corse, Pascal Paoli. La mer est un adage qui engage souvent la réflexion de Napoléon. 20250 Corte * Roberto Colonna d’Istria et Francis Rombaldi, Les plus belles balades en Corse, Editions Les Créations du Pélican. De la volonté de Napoléon sont nés la banque de france (1801), la légion d'honneur (1803) et le code civil (1804). Pour plus d'informations, gérer ou modifier les paramètres des cookies sur votre ordinateur, lisez notre Politique données personnelles. C’est dans les prisons de ce palais que fut enfermé le haut clergé romain déporté en Corse sur ordre de Napoléon en 1811. De nos jours aussi, le thème de l'insularité revient souvent lors des débats sur la Corse. Ce quatrième circuit nous fait sortir du centre ville d’Ajaccio pour découvrir des sites et des édifices liés à l’histoire familiale des Bonaparte et aux souvenirs d’enfance de Napoléon. Elle ne se composait alors que d’un simple castello, un donjon et une enceinte basse. Petit garçon vif et turbulent, il avait sur son frère aîné, Joseph, un ascendant complet, au point que bien plus tard, l’Empereur adressera en riant cette remarque à son fils le Roi de Rome alors âgé de deux ans : « Paresseux, à ton âge, je battais déjà Joseph ». Avant d'échanger sur le sujet, ce soir à 18 h, au sein de la médiathèque de Folelli, il livre son analyse de l'impact du règne de Napoléon III. Il faut y voir sa volonté d'exercer sa faculté de mimétisme face aux transformations en marche, imposées par la Révolution avec ses institutions, sa démocratie, la souveraineté du peuple, dont la Constitution de 1793 est la plus parfaite expression. Elle est l’oeuvre d’Auguste Bartholdi (1867). En remontant le cours Grandval vers la place d’Austerlitz, on peut encore observer quelques bâtiments de cette période, villas cossues ou grand hôtels reconvertis. L’important était de pas dépenser d’argent. Envoyé par son oncle Lucien à l’université de Corte pour y étudier le droit, Charles Bonaparte fut présenté au général Paoli qui fit bon accueil au jeune ajaccien. Né à Ajaccio, Napoléon a consacré la moitié de sa vie à ses ambitions locales et, loin des rêves impériaux, a sillonné toute la Corse à la recherche d’une réussite que jamais il ne trouva. Sept mois après (21 déc.) En ressortant de l’hôtel de Ville, emprunter la rue Fesch sur la droite. Depuis la place Paoli, la promenade dans la vieille ville est un enchantement. Les événements dépassent et écrasent le gouvernement en place. Les tours que l’on dénomme improprement génoises – car toutes ne le sont pas – sont une composante essentielle du paysage côtier de l’île. Ils répondaient par là au voeu de leur grand-oncle d’édifier sur cette terre une demeure digne de la fortune qu’il leur avait léguée. Téléphone : 04 95 21 48 17, Salon napoléonien de l’hôtel de ville « Chers compatriotes, écrit-il en 1787, dans son texte “Sur l'histoire de la Corse” (29), nous avons toujours été malheureux. Là se dresse la statue de Jean Thomas Arrighi de Casanova (Corte 1778- Paris 1853) qui fut de tous les combats du Consulat et de l’Empire ainsi que le rappellent les inscriptions sur le piédestal : Salhieh, Jaffa, Saint-Jean d’Acre, Marengo, Wertingen, Friedland, Leipzig et Fère Champ. Le patrimoine culturel corse est d’une infinie richesse. Le retour peut s’effectuer par la ligne 5 des bus. Découverte littéraire de la Corse Napoléon reste dans la logique idéologique ancestrale. Cette fresque pourtant réalisée par un artiste talentueux frappe par sa composition confuse et sa facture maladroite. La patrie, l'honneur, la violence, le banditisme, la liberté, la souffrance, l'héroïsme, l'économie, la politique, l'attitude à l'égard de la mort, la loi et la justice, la haine, le maquis, les moeurs, la morale, la lutte contre le pouvoir étranger, portent tous une empreinte corse. Souhaitant établir un nouveau point d’appui maritime entre Calvi et Bonifacio, les Génois choisirent le site d’Ajaccio pour édifier une petite place forte, le Castel Lombardo, dont il ne reste rien aujourd’hui. C'était à l'époque où il projetait d'écrire l'his-toire de la Corse. Une légende veut que la tour soit restée fendue après une tentative d’explosion effectuée par Bonaparte. On apportait le lait, les fromages de chèvre, même la viande de boucherie ne se payait pas. La maison natale de Joseph au 1, place du Poilu porte une plaque commémorative ainsi formulée :  » Dans cette maison sont nés Joseph Napoléon Bonaparte roi de Naples et d’Espagne le 7 janvier 1768, décédé à Florence (Italie) le 28 juillet 1844 et Jean Thomas Arrighi de Casanova duc de Padoue général de division gouverneur des Invalides, le 8 mars 1778, décédé à Paris le 22 mars 1853. Ne pouvant obtenir le contrôle de la cité et de son port, Paoli dut se résoudre à fonder un autre port à une trentaine de kilomètres, l’Ile Rousse. C’est là que le 8 mai 1769 les troupes de Paoli tombèrent face aux Français. « … Notre patrie est mal gouvernée. Le romantisme du symbole est saisissant. Jusqu’au XVIIe siècle, on se sait pas où vécurent les Bonaparte. On peut y voir une ambition prophétique, née la tête dans les étoiles, certes, mais pleinement enracinée dans les rites, les symboles et les démons de son île. Cette grande artère fut prolongée en 1862 et reçut le nom de Joseph Grandval, un industriel marseillais d’origine corse. Ravagée par des milliers de boulets et d’obus, Calvi offrit sa reddition et la garnison française se retira avec les honneurs le 10 août 1794. * Maurice Bartoli, Pasquale Paoli, père de la patrie corse, 1866, Albatros, 1974. 20000 Ajaccio * Anna Maria Salone et Fausto Amalberri, La Corse. Elle sera imposée. • Charles-Marie Bonaparte (1746-1785) Jeune noble corse, il étudie le droit en Italie et en Corse. Deux cimetières furent ouverts sur l’île Lavezzi. (BML) Face aux transformations radicales de la métropole, cette torpeur sociale prend la dimension d'une paralysie. Le baptistère qui servit à la cérémonie est toujours visible à l’entrée de la cathédrale. * Mathieu Ceccaldi, Anthologie de la littérature corse, Klincksiek, 1991. Entre méfiance et fougue, les Bastiais sentent basculer leurs anciens codes insulaires. (BML), Sur l’histoire de la Corse Il sent qu'il écrira une page d'histoire. Seule oeuvre contemporaine dans ce salon, un plafond allégorique signé d’un artiste corse, Dominique Frassati, met en scène Napoléon Ier entouré de personnages de la cour impériale, de soldats de la Grande Armée et de figures symboliques. Oscillant entre 12 et 17 mètres de hauteur, elles furent aussi bien construites au niveau de la mer qu’en altitude. La narration exalte les souffrances des Corses et l'horreur de la France. En contrebas de ce monument à l’esthétique et à la symbolique contestables, à gauche, se situe la Grotte Napoléon. Elle témoigne des nouvelles conceptions qui se firent jour en matière d’urbanisme à la fin du XVIIIe siècle et qui prônaient un rationalisme nouveau tout en s’inspirant des villes de l’Antiquité : goût des grandes artères, rues se coupant à angle droit, place carrée très dégagée pour les cérémonies et les fêtes, symétrie, etc. En continuant sur la route d’Alata, à une dizaine de kilomètres d’Ajaccio, un autre édifice situé dans un cadre idyllique constitue un intéressant but de visite. Vus rétrospectivement, lesdits textes de Napoléon et son lien avec la Corse, avant 1791, sont pleinement conditionnés par ses origines géographiques. Plus loin, au 2 cours du général Leclerc, une riche écossaise, Miss Campbell, fit construire une église anglicane en granit du pays. Mais peu à peu ses sentiments devaient évoluer. Un édifice à la sortie du bourg présente une plaque commémorative citant la famille Bonelli : « Cette maison fut édifiée sur un désir exprimé en 1796 par le général Bonaparte à ses compagnons d’armes de l’armée d’Italie François et Ange-Toussaint Bonelli, fils d’Ange Matthieu Bonelli dit Zampagliono, héros de l’indépendance corse. Un ensemble de figurines représentant son escadron du 13e Hussard levé en 1813 et un service de campagne en vermeil de Biennais offert par l’Empereur, occupent quelques vitrines. Il fit voter une Constitution affirmant la souveraineté de la Nation, décréta la séparation des pouvoirs, fit frapper monnaie, réorganisa les tribunaux, institua une petite armée, s’employa à ranimer l’économie ruinée par 25 ans de guerres, ouvrit des écoles publiques dans tous les villages, fonda l’université de Corte et créa un journal. Il veut la Corse libre par lui. « La Corse est un peuple extrêmement difficile à connaître ; ayant l'imagination très vive, il a les passions extrêmement actives » (82), écrivait Napoléon. L’ingénieur Jacopo Frattini fut envoyé à Ajaccio afin d’ajouter à la citadelle un solide bastion du côté de la mer et un large fossé fut creusé ce qui la sépara de la ville. Nous sommes en plein mysticisme terroriste corse où la personnalité du leader rassemble, soude et construit autour de lui une force capable de braver toutes les résistances. L’Office national des Forêts propose également des randonnées dans les forêts domaniales de Chiavari et de San Antone à proximité d’Ajaccio (voir Info pratiques). Et moi aussi, je serai Paoli. Repoussant chaque fois qu’elle le put la domination génoise, Corte fut au centre de la guerre d’indépendance qui fit de la Corse le premier état à se doter d’une constitution démocratique. L’Empereur qui déclarait : « la Corse pour moi n’est pas un département comme un autre, c’est une famille », essaya durant son règne d’impulser une relance économique de l’île. Il n’y eu aucun survivant. La plus importante de ces marines, Macinaggio, appartenant à la commune de Rogliano, vit à plusieurs reprises passer des acteurs de l’histoire napoléonienne. En vertu du traité de Compiègne puis du traité de Versailles de 1768, la Corse fut cédée à la France et la résistance armée s’organisa alors contre un adversaire redoutable, un des plus puissants maîtres de l’Europe. 34 Cours Paoli, 20250 Corte Ce circuit ajaccien va nous permettre d’évoquer les aménagements urbains effectués sous le Premier Empire tout en partant à la rencontre des monuments élevés postérieurement en l’honneur de Napoléon. 16 D71, 20218 Morosaglia Il est le seul contre lequel le Corse peut entrer en alliance – toute provisoire – avec ses compatriotes. Ainsi la politique de Napoléon en Corse, dont peu d’objets permettent la présentation, est clairement expliquée par le texte : reconquête de l’île en 1796 depuis l’Italie, lutte contre les différentes insurrections, division de la Corse en deux départements, le Liamone et le Golo puis, en 1811, réunion en un seul département avec Ajaccio pour chef-lieu, allégement des charges et suppression des droits de douane sur les produits importés. Il s’organisait autour de trois rues disposées en éventail : la strada del Domo (rue Forcioli-Conti), la strada San Carlo (rue du roi de Rome) et la strada dritta (rue Bonaparte) où se situait la porte d’entrée de la ville. « Quand la patrie n'est plus, un bon patriote doit mourir » (49). Il y va de l'honneur de la Corse, l'honneur contre lequel une nation « ne doit jamais rien faire […] car dans ce cas elle serait la dernière de toutes (et) il vaudrait mieux périr » (34). TOP 25 au 1/25 000e. Les statues de bronze sont respectivement l’oeuvre de Barye, Petit, Thomas et Maillet. » En dépit du ralliement de ses parents à la France peu de temps après Ponte Nuovo et de l’exil du Babbu di a patria, Bonaparte avait développé durant son enfance et son adolescence un violent patriotisme et une haine de l’envahisseur français. En fait, la casa Bonaparte fut cédée au cousin germain de Letizia, André Ramolino, qui, en échange, s’engagea à céder sa propre demeure à Camilla. la corse : joli site sur l’histoire et la culture corses. Résidence les Jardins en ville, 20200 Bastia Il s’agit surtout des villages où des proches de l’Empereur virent le jour : Bisinchi du canton de Morosaglia où naquit l’abbé Ange Vignali (1784-1836) qui donna l’extrême onction à Napoléon, reçut son dernier soupir et conduisit la cérémonie funèbre à Sainte-Hélène ; Lama, lieu de naissance de Jean Noël Santini, fidèle qui suivit Napoléon en exil et finit sa vie comme gardien du tombeau de l’Empereur aux Invalides ; Morsiglia où se trouve encore la maison natale du Dr Antommarchi, médecin de Napoléon à Sainte-Hélène ; Bastelica où naquit Nunzio François Costa (1763-1832) qui participa à l’expédition de Sardaigne avec Bonaparte et qui aida Letizia et ses enfants à fuir Ajaccio. Il faut d’ailleurs mentionner à cette occasion l’existence de la villa Bacciochi à Ajaccio. « L'histoire de la Corse n'est qu'une lutte perpétuelle entre un petit peuple qui veut vivre libre et ses voisins qui veulent l'opprimer » (20). Assimilé à un saint, Paoli incarnait pour Napoléon un idéal de justice, un modèle de héros, un archétype de bandit d'honneur. Celui-ci proclame l'état de siège, met le club à l'index, desti tue la garde nationale. Disposant de ressources de soutien d'une partie de la population et possédant aussi un appareil militaire, Napoléon et ses amis se sont engagés dans une guerre intestine. « La vengeance [est] un devoir […] imposé par le ciel et par la nature » (87). Ses écrits en témoignent à travers les revendications qu'il formule, les thèmes qu'il aborde, les interprétations qu'il expose et l'affirmation catégorique de la vocation des Corses à se gouverner eux-mêmes. Napoléon naît un an après le traité de Versailles, par lequel la république de Gênes cède la Corse à la France ; l'île est donc récemment française. Des impacts de balle sur la façade de celle-ci témoignent de la violence des combats lors des guerres d’indépendance de la Corse. Archevêque de Lyon en 1802, cardinal en 1803, grand aumônier de l’Empereur en 1805, disgracié par ce dernier en 1812 en raison de son soutien au Pape, Fesch se réfugia à Rome en 1814 où il consacra le reste de sa vie à enrichir sa prestigieuse collection de peintures italiennes. C'est une résistance populaire et massive qui découle de la logique politique de la communauté insulaire. Liste des citations de Napoléon Bonaparte classées par thématique. * Antoine-Marie Graziani, Pascal Paoli, père de la patrie corse, Tallandier, 2002. Décidé à s'emparer de l'essentiel et à ne reculer devant aucune difficulté, il ne reprendra plus ses anciennes couleurs. Depuis, ils se sont multipliés. Le 5-10-1796 le commandant François Bonelli prit possession de la citadelle d’Ajaccio au nom de la République française. Plus loin, au  n°  50, un palais à l’architecture classique s’impose par ses lignes sobres et équilibrées. Le souffle large, une vision de l'avenir lumineuse, ses jugements bien établis et l'ambition de sauver et de refaire le monde, Napoléon devient soudain étranger chez lui, dans cette Corse figée dans le crépuscule. Cette plaque omet de mentionner un autre personnage de la famille impériale qui trouva refuge à Macinaggio. La réalité politique corse lui apparaît soudain toute crue. De ce palais commandé par Catherine de Médicis à Philibert de l’Orme en 1564, il ne restait plus que le gros oeuvre que la Chambre des Députés décida de démolir en 1882 contre l’avis du baron Haussmann, député de Corse et tenant de sa restauration. On se souvient qu'elle a reçu Marbeuf (90). Le texte même fait défaut mais il existe deux réponses du Père Dupuy (36) nous permettant d'accéder à l'original. Ce seraient ces attributs typiquement corses qui auraient déterminé la virtuosité de Napoléon. Le 10 mai 1793 Napoléon Bonaparte venant d’Ajaccio débarque à Macinaggio, se rend à Bastia puis à Toulon pour accomplir son prestigieux destin. * Alexis Ponson du Terrail, Les Bandits, 1852, La Marge Editions, 1992. L’architecte Vincent conçut un édifice s’inspirant de la façade ouest du pavillon de Bullant en réutilisant sur la façade méridionale des colonnes ioniques au premier niveau et des colonnes corinthiennes au second. Le nom de cette cité extra-muros est resté attaché à la rue du cardinal Fesch. Paoli décide de contrer les frères Bonaparte. Ils participèrent également à la pose de la première pierre d’une nouvelle cathédrale qui ne fut jamais réalisée. * Alexandre Dumas, Les Frères corses, 1844, La Marge Editions, 1988. La rivalité entre Paoli et Napoléon s'étend entre 1791 et 1793. En France, depuis deux mois, sous le déferlement des canons, l'avalanche de la Révolution a emporté sur son passage, toutes les vieilleries de l'Ancien Régime. Après son mariage, Charles s’installa à Corte avec son épouse Letizia et Joseph, leur premier fils, y vit le jour. Finalement, l’Institut des études ouvrit ses portes en 1847 et le musée en 1852, mais progressivement les salles de classe remplacèrent les galeries d’exposition. Il est trop jeune pour savoir que tout lecteur averti lira plutôt entre les lignes. Téléphone : 04 95 46 26 70 – Site web, Musée du Capitellu Dans les années 30, le thermalisme commençait à se développer entraînant de plus en plus de touristes. Son émancipation vis-à-vis de la Corse aussi. L’Office de Saint-Georges puis la République de Gênes furent à l’origine de cette politique relayés ensuite par les Corses eux-mêmes. La lecture du texte devient vite éprouvante. * Paul Arrighi et Francis Pomponi, Histoire de la Corse, Que Sais-Je ?, PUF, 1979. Les villages y sont en altitude et sont reliés à leur marine, le port, par des rivières torrentueuses. Le rocher de Gozzi (3h) est accessible par la D81 en direction de Calvi et Cargèse. Destiné aux touristes anglais installés à Ajaccio, elle fut ouverte au culte en 1878. Il a besoin de conditions politiques qui lui soient profitables. La meilleure citation de Napoléon Bonaparte préférée des internautes. Une collecte de documents et de témoignages fut organisée à sa demande et le résultat fit l’objet d’une publication. Nous sommes dans la Corse éternelle. Ce thème est développé davantage dans un autre texte de Napoléon, « Nouvelle Corse » (30). Cerné dans le dédale de la chienlit politique, menacé d'arrestation par les paolistes indépendantistes, le texte est son dernier coup de plume contre Paoli qui, « le fiel dans l'âme », menace, brûle et tabasse. C’est en effet ici que le 17 décembre 1778, Charles Bonaparte, ses deux fils Joseph, Napoléon et leur oncle Joseph Fesch, embarquèrent pour la France. Il nous fera pénétrer la petite enfance de Napoléon à Ajaccio mais aussi, à travers l’évocation de la figure mythique de Paoli, nous fera mieux comprendre l’engagement politique du jeune homme en faveur de l’indépendance de la Corse puis son ralliement à la France. Celui-ci s’engagea alors dans la lutte pour la défense de la Nation corse. Les cris du mourant, les gémissements de l’opprimé, les larmes du désespoir environnèrent mon berceau dès ma naissance. Le système de défense ainsi mis en place visait à lutter contre la piraterie, véritable fléau qui dévastait régulièrement les plaines littorales. Le futur Empereur reçut ce nom étrange, que lui-même considérait comme paré « d’une vertu virile, poétique et redondante », en souvenir de l’oncle Napoleone, frère de l’archidiacre Lucien, mort à Corte quelques semaines avant la bataille de Ponte Nuovo. Il faut y voir un atavisme irréformable. Présentation  de l’exposition Qu’il s’agisse de la masse du bâtiment dans l’espace urbain, du décor de ses façades et du rythme des baies, du plan, de la distribution intérieure, les…. Il s’agit du château de la Punta dont la singulière destinée ne peut que fasciner les amateurs d’art et d’histoire. De l'autre, Paoli : une vision décalée par rapport aux tendances historiques, un monolithe immuable dans ses certitudes, stagnant dans ses adhésions et induit en tentations à la George III (67). Par son mariage avec Maria Bozzi, Giuseppe prit possession de quelques pièces de la maison de son épouse, la casa Bozzi. Il propage les idées révolutionnaires, se détermine à tirer les Ajacciens de leur marasme politique, les engage à prendre la cocarde tricolore, ouvre un club, met en place la garde nationale. © Fondation Napoléon 2020 ISSN 2272-1800. Les bandits d'honneur corses étaient des hommes d'origine populaire ou plébéienne, dotés d'un talent d'organisation et nantis d'un charisme leur permettant d'exercer une certaine hégémonie sociale et de gagner le concensus de la communauté, doublé, il est vrai, de la peur des représailles mais aussi du mépris des forces de l'ordre officielles. Un pays de toutes les perfections. Le chemin commence derrière celle-ci. C'est à partir de ce moment-là que, tout tourné vers l'avenir, il se met à creuser son propre sillon. Présentation  de l’exposition Qu’il s’agisse de la masse du bâtiment dans l’espace urbain, du décor de ses façades et du rythme des baies, du plan, de la distribution intérieure, les…. Le bâtiment fut achevé vers 1840 et affecté au casernement des troupes militaires. En 1784, dans une lettre envoyée à son père (7), au lieu du broccio ou d'un autre délice corse, il lui demande de lui apporter de l'île l'Histoire de Corse de Boswell (8) et « d'autres histoires […] touchant ce royaume » (9). Oppressée par les conquistadors de tout poil dont les Phocéens (10), les Romains (11), les Sarrasins (12), Pise  (13) et les Génois (14), depuis 1768 sa Corse natale étouffe sous le « joug français » (15) qu'il désire secouer, fidèle à Paoli, son maître, son dieu (16). Lors des élections législatives, fin septembre, à Corte, ce lieu mythique des séparatistes où se tiennent de nos jours les journées nationalistes, deux hommes montent au créneau. * Collectif, Histoire d’Ajaccio, La Marge Editions, 1992. Plus en avant de la rue, aux numéros 10 et 5, deux plaques commémoratives rappellent le passage en ces lieux du « Père de la Patrie », Paoli, qui vécut quelques jours dans l’ancien « Publico palazzu » en 1791 et de Murat qui vécut dans l’ancien hôtel de la Croix de Malte, en septembre 1815, avant sa tentative de reconquête du trône de Naples qui devait s’achever tragiquement à Pizzo en Calabre. (BML) Plusieurs membres de la famille Pozzo di Borgo furent inhumés ici ainsi que Pascal Fiorella, général de Brigade en 1795 passé au service de la République italienne, sénateur du Royaume d’Italie en 1809. C’est alors que Pascal Paoli fit son apparition sur la scène de l’histoire insulaire. Conflit de personnes? Comme Stendhal l’a mentionné, Letizia y ressentit les premières douleurs de l’accouchement et certains allèrent même jusqu’à prétendre qu’elle accoucha sur les marches de l’église. Nombre d’historiens rapportent que le petit garçon y assistait aux relèves de la garde. Il est paraphé par François Cuneo, conseiller du roi, juge royal de la province d’Ajaccio. © Textes et images (sauf mention contraire) Fondation Napoléon – Karine Huguenaud, 1998. Cette réflexion du jeune Napoléon Bonaparte résume bien la personnalité de l’enfant durant ses années de formation passées sur le territoire français. Des prolongements à Bastia, Calvi et Bonifacio complètent ces circuits. Chaque année, des messes y sont célébrées aux dates anniversaires de naissance et de mort de Napoléon. * Gustave Flaubert, Voyage dans les Pyrénées et en Corse, 1848, Albatros, 1983. des Musées nationaux, 1976, 17 p., photogr. Sur la droite s’ouvre la petite rue du général Lévie où se situe le musée A Bandera identifiable à la fresque qui orne sa façade. Les excès de cette «Giustizia Morandina» contribuèrent largement à ternir le prestige de l’Empereur dans son île natale. Ce que les Corses appellent la « violence mère » est l'expression de cette haine, mais elle est aussi une arme au service de l'honneur et de la loi. « Ainsi, les Corses ont pu, en suivant toutes les lois de la justice, secouer le joug génois (40) et peuvent en faire autant de celui des Français », écrit-il dans son essai « Sur la Corse », le 26 avril 1786 (41). Les gendarmes s’étant présentés pour opérer l’arrestation J-J. Les Français, ces « monstres » (…) « que l'on dit être ennemis des hommes libres » (28) doivent être chassés, la liberté de la Corse, retrouvée. L'autre, le non-Corse, est forcément un barbare, un colonisateur. Abandonné à lui-même, l'adolescent s'en remet à ce qu'on lui raconte et à ce qu'il lit. NAPOLEON ET LA CORSE …d’Ajaccio à l’Empire L’exposition, et l’importante publication qui l’accompagne, s’attachent à retracer pour la première fois la relation complexe qui relie Napoléon à la Corse et le rôle joué par cette origine insulaire et latine dans le destin du futur empereur. Le deuxième étage retrace l’histoire de la Corse au XVIIIe siècle et celle de la famille Bonaparte tandis qu’au premier étage se répartissent les appartements historiques. L’enfant fut heureusement sauvé tout comme la citadelle de Corte. Deux France se font face. Au XVe et XVIe siècles des travaux importants lui donnèrent son aspect actuel. Incollable sur l’histoire de sa ville, il en raconte les grands moments avec enthousiasme et gentillesse. Il a été dit plus haut qu'à cette époque-là, Napoléon est fier d'être corse. La lutte était par trop inégale et la bataille de Ponte Nuovo le 8 mai 1869 sonna la défaite de Paoli qui dut fuir en Angleterre. Un résumé sur l’histoire de ces tours dites génoises vous invite à les découvrir. J'ai notamment une vieille carte de la Corse annotée de sa main et la bague qu'il portait au doigt lors de son sacre. Dans cette rue étroite, la maison Bonaparte, devenue après bien des vicissitudes un musée national en 1967, dresse sa haute et sobre façade à trois étages caractéristique des demeures du XVIIIe siècle à Ajaccio. Une bibliothèque spécialisée y est à la disposition des chercheurs. L’érection des tours s’accéléra au XVIe siècle et un plan de construction fut même établi le 25 juin 1593. Les grandes demeures de Corse Le sentier des Crêtes (1h30) propose une promenade à flanc de montagne depuis le bois des Anglais jusqu’à Vignola. Lui sent son adhésion à la Révolution stabilisée. En octobre 1796, quand les Français chassèrent les Anglais de Corse, la maison fut récupérée par les Bonaparte qui firent effectuer une série de travaux importants grâce aux indemnités reçues du Directoire. Les dimensions modestes et originales de la place, la parfaite intégration du monument dans l’espace, la statue dont la silhouette se découpe à merveille sur le ciel ou sur les façades blanches et ocres donnent au lieu un charme incomparable. Une statue du  » Père de la Patrie  » exécutée en 1901 par Alebert en marque le centre. Napoléon conserve ses racines insulaires. Jean-Charles Abbatucci est né à Zicavo en 1770. Du boulevard Danielle Casanova, prendre ensuite la rue du Roi de Rome, l’une des plus anciennes de la ville, jusqu’à l’avenue Macchini puis, au tout début du cours Napoléon, tourner à gauche dans la rue du général Fiorella et à droite rue Ornano. Au coeur d'une impasse politique, c'est en pur Corse que Napoléon va manier d'un même élan l'idéologie, la méthode et les gens. C'est un rituel défini par les exigences d'une vision politique, par la revendication de la souveraineté populaire et par une éthique comportementale focalisée sur l'affirmation de soi. © Textes et images (sauf mention contraire) Fondation Napoléon – Karine Huguenaud, 1998 ; mise à jour : mai 2019. Ce deuxième circuit nous emmène à la rencontre de la famille Bonaparte. Victime d'une impor… À Ajaccio, Napoléon renonce à une confrontation ouverte qui aurait été perçue comme une volonté séparatiste. « Les peuples n'ont de force que par la nationalité », dira-t-il plus tard (6). * Cartes I.G.N. Le retour s’effectue par le même chemin jusqu’au cours Napoléon. Il ne sait encore rien des hommes. A l’ouest d’Ajaccio, le  » quartier des étrangers « , idéalement situé entre la mer et le cours Grandval, fut le témoin de cet engouement mondain. D'une page à l'autre, il déroule l'écheveau de ses exaltations. Le Moyen-Age est une période difficile pour la petite île méditerranéenne. La Corse, l’île de Beauté située à 160 km des côtes française a une histoire compliquée et tumultueuse. A chacun de ses retours en Corse, il ne manquait pas d’aller l’inspecter et c’est là, au retour d’Egypte en 1799, qu’il passa les journées des 2 et 3 octobre en compagnie de Murat, Lannes et du contre-amiral Gantheaume. * Jean Thiry, Les années de jeunese de Napoléon Bonaparte, 1769-1796, Éd. Aujourd'hui, membres d'une puissante monarchie, nous ne ressentons de son gouvernement que les vices de sa  constitution… ». Il fut élu député de la noblesse corse en 1772 et se rendit même à Versailles à ce titre. De taille plutôt modeste, l’édifice qui date de la fin du XVIe siècle était le lieu de culte de la famille Bonaparte. 1791, date-clé. Napoléon, d’abord général de la République, puis chef de l’Etat à trente ans avec le titre de Premier Consul, se proclame empereur en 1804. En voici le texte : « Trois jours de mai 1793, Napoléon Bonaparte poursuivit par les anglo-paolistes reçut l’asile de l’amitié dans cette maison chez Jean-Jérôme Lévie, ancien maire, qui y assembla des montagnards armés. Hésitant pour ses tours de syntaxe et d'apparat, Napoléon s'est tourné vers le Père Dupuy, son professeur de grammaire à Brienne, pour lui demander conseil. Mis en service en avril 1996 sur les lignes de la continuité territoriale entre le continent français et la Corse, il est alors le plus grand car-ferry sous pavillon français. La rivalité des deux hommes prend un cours irréversible.