Quelques mois plus tard, le 28 octobre, Mussolini transmet à Metaxas un ultimatum lui demandant d'accepter, dans les trois heures, le stationnement de troupes italiennes sur le sol hellène et l'occupation de certaines bases stratégiques. Malgré tout, le retour des Oldenbourg dans leur patrie ne suffit pas à faire oublier les souffrances de la population grecque. Officiellement déposés et bannis, Georges II et sa parentèle sont par ailleurs déchus de leur nationalité grecque et voient leurs biens confisqués par le nouveau régime. Or, le diadoque Georges est jugé tout aussi germanophile que son père parce qu'il a lui aussi été formé en Allemagne. Le trône grec restant résolument vacant et la guerre déclenchée contre la Turquie en 1919 s'éternisant, les élections législatives se transforment en conflit ouvert entre les partisans de Venizélos et ceux de l'ex-roi Constantin. Passionné par la navigation et par la politique, le prince cherche à se positionner en commentateur de la vie politique grecque. Malgré tout, les négociations concernant Chypre reprennent au bout de quelques mois. Mais le souverain a alors éclaté dans une terrible colère et s'est opposé catégoriquement à toute forme de compromission avec l'ennemi. Après trois semaines de voyage le long des côtes françaises et italiennes, le prince arrive finalement à Corfou avec Wessel, son épouse et quelques amis du couple (2 août 1930)[60],[61]. Le climat La Grèce a un climat typiquement méditerranéen. Outre ces préoccupations financières, c'est le choix d'une fiancée allemande qui inquiète le plus les Grecs et les chancelleries. Rapidement, l'armée hellénique et le corps expéditionnaire envoyé en soutien par Londres sont dépassés et Thessalonique est occupée par les Allemands le 9 avril. En vieillissant, Paul Ier est atteint de problèmes de vue, qui l'obligent à se faire opérer de la cataracte en 1959. (Photo by Keystone-France\Gamma-Rapho via Getty Images) Malgré la distance, l'union de Paul et de Marie-Chantal provoque un énorme scandale politique à Athènes. Dans le IIIe Reich même, Adolf Hitler désire profiter de l'union pour imposer son influence au royaume hellène. Après la restauration de la monarchie à Athènes, une rumeur persistante veut que le diadoque cherche à épouser une jeune Grecque issue d'une bonne famille. Choqué par l'attitude du souverain, Karamanlís démissionne donc de son poste de Premier ministre, ce qui donne lieu à de nouvelles élections. La princesse Anne-Marie de Danemark , troisième fille du roi Frédérick et de la reine Ingrid ( fille du roi Gustav-Adolph de Suède) épouse à dix-huit ans un cousin , le tout jeune roi Constantin de Grèce , monté sur le trône Sans surprise, le dictateur refuse, déclenchant ainsi la guerre italo-grecque. Or, Paul est considéré par les chancelleries étrangères comme une personnalité influençable, qui pourrait facilement être manipulée par sa femme[89]. L'été, la famille se rend dans l'archipel des Petalis, où un riche armateur prête aux souverains sa propriété. Par la suite, il profite de chaque occasion officielle ou privée pour rappeler aux autorités britanniques la nécessité de laisser les Chypriotes décider de leur propre sort[160]. Mais hier, un autre coup de massue s’est abattu sur la dame âgée de 81 ans. Après avoir traversé la mer Ionienne et l'Italie, le prince Paul et sa famille s'installent en Suisse alémanique, d'abord à Saint-Moritz, puis à Zurich[28],[29]. Fermement ancrée dans le camp occidental depuis le début de la Guerre froide, la Grèce est l'un des premiers bénéficiaires du Plan Marshall et profite pleinement de l'aide économique américaine[171]. En contact permanent avec les alliés, il préside quotidiennement le conseil de guerre à l'Hôtel Grande-Bretagne, sur la place Syntagma, tandis que le diadoque fait le lien avec le théâtre des opérations, dans le nord-ouest du pays. Même les Romanov, qui ont subi un certain ostracisme de la part des autres familles royales après la guerre civile russe, sont les bienvenus à Athènes, comme le prouvent les séjours du prince Vassili Alexandrovitch chez ses cousins. Pendant la cérémonie, Paul, qui arbore une tenue d'amiral de la flotte, a pour témoin son cousin le grand-duc Dimitri Pavlovitch de Russie, trois de ses beaux-frères (les princes Ernest-Auguste, Georges-Guillaume et Christian de Hanovre) et son neveu le prince héritier Michel de Roumanie[95]. Or, la Grèce est toujours secouée par la guerre civile. Les deux jeunes gens finissent par se marier à Athènes le 14 mai 1962[185],[184]. Le couple royal est ainsi accusé de réaliser de trop fréquents séjours à l'étranger et de mener un train de vie dispendieux, sans se préoccuper des difficultés de la majorité de la population hellène. Mais, une fois encore, le plan est rejeté par Makarios car il ne prend pas en compte les réclamations de la population[152]. Les chiffres concernant les victimes de la guerre civile varient fortement en fonction des auteurs. Après une première visite en Égypte en 1943[120], Frederika rejoint finalement son époux en janvier 1944, tandis que leurs trois enfants restent en Afrique du Sud jusqu'en mars. Âgé de seulement quelques mois, le prince Paul quitte sa terre natale et ne revoit pas son pays avant le 12 février 1981, date à laquelle il est autorisé à rentrer une journée en Grèce pour assister aux funérailles de sa grand-mère, la reine douairière Frederika[11]. Elle est par ailleurs la belle-sœur du millionnaire Christopher Getty (petit-fils de Jean Paul Getty) et du prince Alexander von Fürstenberg (en) (fils d'Egon et de Diane von Fürstenberg)[18]. Le 1er juillet 1995, le prince héritier Paul de Grèce épousait Marie-Chantal Miller, à Londres, selon le rite orthodoxe. Converti à la mode du monocle, le prince mène désormais une vie oisive, fréquentant la bonne société britannique. Dès le début, le règne du souverain est marqué par la Guerre froide et par l'opposition entre communistes et conservateurs. Quelque temps avant la chute de la monarchie hellène, il a ainsi demandé la main de sa cousine la princesse Nina de Russie, fille du grand-duc Georges Mikhaïlovitch et de la princesse Marie de Grèce. Promu au grade de capitaine de corvette et rattaché à l'État-major, il n'a cependant guère l'occasion de servir en mer[79],[80]. Las de l'inactivité à laquelle le contraint l'exil et largement désargenté, le prince Paul quitte la Toscane au volant de sa Lancia Lambda pour s'installer à Londres, où il espère trouver un travail. Finalement, le 10 juin 1917, Charles Jonnart, le Haut-Commissaire de l'Entente en Grèce, ordonne au roi de quitter le pouvoir[21]. Cependant, Paul profite de son voyage en Allemagne à l'occasion des Jeux olympiques de Berlin de 1936 pour retrouver Frederika. Surtout, les difficultés économiques que connaît le pays depuis le déclenchement de la Grande Dépression font craindre à la population le coût d'un mariage princier. Cependant, la nationalité de Frederika et ses liens de parenté avec le Kaiser Guillaume II rappellent surtout aux Hellènes et aux gouvernements alliés la période de la Première Guerre mondiale. Chaque hiver, Paul et Frederika conduisent leurs enfants à Falken, en Autriche, pour y skier. Une telle situation n’est pas exceptionnelle dans l'histoire de la dynastie hellène puisque plusieurs autres membres de la famille royale (comme la princesse Catherine[7] ou le roi Constantin II lui-même[8]) ont également reçu des militaires pour parrains[6]. Bien que se déclarant monarchistes, les membres de la Ligue, dirigée par Nikólaos Zorbás, demandent au souverain de démettre ses fils de l'armée. Parallèlement, il fréquente les réceptions, les chasses et les régates organisées par l'aristocratie, sans pour autant négliger le piano, qu'il pratique chez son ami le lieutenant-colonel F. Alan Parker. Frederika arrive finalement en Grèce avec ses parents au début du mois de janvier 1938. Alors que le royaume hellène est progressivement libéré durant l'année 1944 et que la majorité des exilés grecs peuvent regagner leur foyer, Paul et sa famille doivent rester en Égypte du fait de la montée de l'opposition républicaine dans leur pays. Né en 1901 à Athènes, il monte sur le trône en 1947 après le décès de son frère aîné le roi Georges II qui succéda lui-même à son frère le roi Alexandre, décédé des suites d’une morsure de singe. Afin de satisfaire le roi des Hellènes et de souligner leur appartenance à la dynastie britannique, les Hanovre demandent alors ostensiblement au roi Georges VI du Royaume-Uni l'autorisation de marier leur fille à un prince orthodoxe[91]. Avec son cousin et son écuyer, il gagne alors Alexandrie, où il retrouve le reste de la famille royale, réfugiée en Égypte depuis la fin avril[110],[111],[112]. Cela n'empêche pas les relations entre les deux pays de se refroidir considérablement les années suivantes à cause de la crise chypriote[147]. Après plusieurs rencontres à la villa Sparta, Paul et Frederika tombent amoureux. », Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, Cousin par alliance de la reine Sophie, l'infant s'est rapproché des Oldenbourg durant leur exil en Suisse (, Ce nom fait certainement référence à la lignée des, C'est notamment le cas de Katherine Bucknell, l'éditrice des carnets de, « de nombreux mythes entourent Denham Fouts », « il s'inventait lui-même. Le prince Pierre, en particulier, entretient des relations orageuses avec ses cousins, qui lui reprochent d'avoir conclu une mésalliance en épousant une roturière divorcée[138]. Le roi Paul de Grèce a régné de 1947 à 1964, date à laquelle il est décédé d’un cancer de l’estomac. Avec les dons, la reine met ainsi en place un réseau de « paidoupolis » destiné à héberger les enfants et adolescents issus des zones de combat[145]. Or, parmi l'ensemble des personnalités du gotha conviées aux épousailles, ce sont les éléments allemands qui dominent, ce qui renforce le malaise de la population[94]. Dans ces conditions, les forces helléniques et alliées n'ont d'autre choix que de se retirer plus au sud. Le roi Paul de Grèce est le troisième fils du roi Constantin I et de la reine Sophie de Grèce. C'est d’ailleurs ainsi qu’est perçue la cérémonie à l'étranger et aucun membre de la dynastie danoise, à laquelle appartient la mère de l'enfant, n'est autorisé à assister au baptême du fait de l'opposition du gouvernement de Copenhague au régime en place à Athènes[9]. Consterné par la situation, le gouvernement grec fait placer la question chypriote à l'agenda de l'ONU. Dans le même temps, une télévision privée grecque achète le droit de retransmettre la cérémonie du mariage, ce qui accentue la colère du gouvernement d'Andréas Papandréou[20]. Malgré tout, cette décision n’est pas anodine dans la mesure où la Grèce vit, depuis le coup d'État du 21 avril 1967, sous une dictature militaire et que le choix des parents de Paul peut être considéré comme une preuve de reconnaissance de la junte au pouvoir. Fiancé à la princesse Frederika de Hanovre en 1936, il l'épouse deux ans plus tard, ce qui n'est pas sans déclencher l'émotion des chancelleries occidentales, qui redoutent qu'avec ce mariage, le prince ne devienne une marionnette de l'Allemagne nazie. Au début de l'année 1963, la reine Frederika est invitée à se rendre au Royaume-Uni en visite privée à l'occasion des noces de la princesse Alexandra de Kent, organisées en février.