Très proche de Paul Ier, le prince a reçu une éducation soignée et il participe aux audiences que le roi donne à ses ministres depuis l'âge de onze ans. Peu de temps après, en 1912-1913, éclatent les guerres balkaniques, à l'issue desquelles le royaume de Grèce parvient à doubler la superficie de son territoire[17]. Afin de répondre au dénuement de leurs sujets, Paul et Frederika créent, dès 1947, une fondation chargée de récolter de l'argent en faveur des victimes de la guerre civile. D'importants travaux sont donc engagés dans la résidence bâtie au XIXe siècle par Georges Ier, et la famille royale y emménage définitivement en 1949, réservant le palais d'Athènes à la tenue de cérémonies officielles[131]. Malgré la distance, l'union de Paul et de Marie-Chantal provoque un énorme scandale politique à Athènes. De son côté, le roi Paul fait publiquement connaître son soutien, et celui de tous les Grecs, à la lutte des insulaires pour leur auto-détermination[167]. En dépit de la mise en place d'une nouvelle constitution en 1952, la couronne conserve des pouvoirs plus étendus que dans la plupart des autres monarchies européennes et Paul Ier est régulièrement accusé par les médias et une partie de la classe politique hellènes de se montrer peu respectueux du jeu parlementaire. Paul (ou Pávlos) de Grèce (en grec moderne : Παύλος της Ελλάδας / Pávlos tis Elládas ou aussi Παύλος ντε Γκρέτσια / Pávlos de GreciaN 3) est né le 20 mai 1967 à Tatoï, à l'époque où la Grèce était une monarchie. La mort inattendue du jeune Alexandre Ier, victime d'une septicémie à la suite d'une morsure de singe, provoque en effet une grave crise institutionnelle en Grèce[33]. Bien que se déclarant monarchistes, les membres de la Ligue, dirigée par Nikólaos Zorbás, demandent au souverain de démettre ses fils de l'armée. Cependant, la nationalité de Frederika et ses liens de parenté avec le Kaiser Guillaume II rappellent surtout aux Hellènes et aux gouvernements alliés la période de la Première Guerre mondiale. Le climat La Grèce a un climat typiquement méditerranéen. Dans la capitale britannique, il retrouve d'anciennes connaissances, dont il sollicite l'aide pour obtenir un emploi dans le monde de l'aéronautique. Cependant, sa tentative échoue et la Dictature des colonels oblige la famille royale à partir en exil tandis qu'une régence est mise en place à Athènes[10]. Or, le primat de l'Église orthodoxe forme immédiatement un gouvernement à majorité républicaine et place le général Nikolaos Plastiras à la tête du cabinet. Le Roi Paul de Grèce accompagné de Carla Gronchi, épouse du Président italien, lors d'une réception en l'honneur des souverains grecs au Palais du Quirinal le 19 mai 1959 à Rome, Italie. Le retour de la famille royale en Grèce, le 19 décembre 1920, est accueilli par d'importantes manifestations de liesse populaire[38]. Sa naissance fait perdre à sa sœur Alexia, alors âgée de trois ans, le statut d'héritière du trône hellène[5]. Chaque année, il participe aux commémorations de la libération de Ioannina (21 février) et de Thessalonique (26 octobre) ainsi qu'aux festivités qui accompagnent la Saint-André, à Patras (30 novembre). Paul Ier meurt d'un cancer de l'estomac en 1964, non sans avoir eu auparavant la joie de voir son fils sacré champion olympique en voile (1960) et de marier sa fille aînée avec le futur Juan Carlos Ier d'Espagne (1962). Avec le salaire qu'il reçoit, il aide financièrement sa mère, restée en Italie[53],[54]. Des manifestations contre Frederika se produisent alors au Royaume-Uni et la gauche grecque profite de la liberté d'expression qui règne dans ce pays pour dénoncer les « crimes » de l'État hellène. C'est d’ailleurs ainsi qu’est perçue la cérémonie à l'étranger et aucun membre de la dynastie danoise, à laquelle appartient la mère de l'enfant, n'est autorisé à assister au baptême du fait de l'opposition du gouvernement de Copenhague au régime en place à Athènes[9]. Veillé par son épouse à Tatoï, Paul voit sa santé se dégrader rapidement et le diadoque Constantin est envoyé en urgence sur l'île de Tinos pour y chercher une icône considérée comme miraculeuse. Le 14 novembre 1920, les monarchistes l'emportent et Dimítrios Rállis devient Premier ministre. Il s'investit alors dans l'organisation et le développement du mouvement scout grec, dont il a déjà assuré la présidence au tout début des années 1920[81],[82]. Le 25 décembre, les communistes lancent ainsi une attaque contre la cité de Konitsa, située à proximité de la frontière avec l'Albanie. Avec la fin de la Première Guerre mondiale et la signature des traités de Neuilly et de Sèvres, le royaume hellène réalise d'importantes acquisitions territoriales en Thrace et en Anatolie[32]. Le 13 décembre 1967, le roi Constantin II organise un contre-coup d’État pour restaurer la démocratie en Grèce. Alors que la guerre avec l'Italie fait rage en Épire, le général Ioannis Metaxas s'éteint le 29 janvier 1941. Dans un premier temps, elle réside à l'ambassade de Grèce car, même exilé, Constantin II conserve son statut royal. Cependant, l'attitude irréfléchie de Constantin II, qui inquiète la classe politique hellène en se montrant en compagnie de membres de l'armée, vaut à l'ancienne famille royale d'être rapidement reconduite en dehors des frontières grecques[11],[17]. Rapidement, Paul et Marie-Chantal tombent amoureux et se fiancent. Or, le prince vient de contracter la grippe espagnole, et c'est avec beaucoup de difficultés qu'il parvient à retrouver sa famille, après plusieurs jours de périples à travers l'Allemagne[5],[31]. Elle est par ailleurs la belle-sœur du millionnaire Christopher Getty (petit-fils de Jean Paul Getty) et du prince Alexander von Fürstenberg (en) (fils d'Egon et de Diane von Fürstenberg)[18]. Titre : [De gauche à droite,] reine de Grèce, roi et reine de Roumanie [lors du mariage du prince Paul de Serbie et de la princesse Olga de Grèce, le 22 octobre 1923 à Belgrade] : [photographie de … Fils aîné de l’ex-roi Constantin II, il était alors diadoque de Grèce et prince de Grèce et de Danemark. Avec sa progéniture, le souverain lit, écoute de la musique classique et discute beaucoup[133]. Le futur Paul Ier grandit à une époque où la Grèce connaît une forte période d'instabilité. Offensées, les autorités anglaises déclarent publiquement, en 1954, que l'énosis est inenvisageable et proposent aux Chypriotes un nouveau projet de constitution, celui de 1948 ayant dû être abandonné[163]. Puis, le 5 novembre 1935, le roi accepte officiellement de remonter sur le trône[74]. De l'exil de la famille royale à l'abolition de la monarchie. Il passe ainsi de longs mois à la villa Bobolina de Fiesole où, libéré de toute obligation officielle, il s'adonne à la musique et prend des cours de piano avec un ancien concertiste[51],[52]. De nombreux responsables politiques de la ville et des représentants culturels étaient présents. Nostalgique, le prince profite de l'occasion pour demander à Wessel l'autorisation de l'accompagner. Le général Metaxas, dont les relations avec Paul sont pourtant difficiles, se réjouit d'un mariage qui pourrait renforcer les liens de son pays et de son régime avec l'Allemagne nazie[90]. Malgré tout, l'économie grecque reste fragile. Fils aîné de lex-roi Constantin II, il était alors diadoque de Grèce et prince de Danemark. Sa mère, la princesse Sophie, est en effet une anglophile convaincue, qui a hérité de sa propre mère, l'impératrice Victoria, un grand amour de la culture britannique[4]. Surtout, la quasi absence de ressources énergétiques propres constitue une véritable épée de Damoclès pour le pays[176] tandis que la défense continue à dévorer environ un tiers du budget national[177]. De là, la famille royale gagne Phalère puis Athènes, où elle est reçue par une foule en liesse et par un Te Deum célébré par monseigneur Damaskinos[124],[125]. Là, il échafaude différents plans pour rejoindre les forces alliées et jouer un rôle actif dans la libération de son pays. Malgré tout, les négociations concernant Chypre reprennent au bout de quelques mois. La victoire de l'armée régulière, dirigée par le maréchal Papágos, est accélérée par la rupture, en 1948, de la Yougoslavie et de l'Union soviétique, qui prive la rébellion d'une grande partie de ses soutiens et de ses bases arrière[142],[143]. Une fois encore, le projet matrimonial de Paul fait long feu. Le roi Paul Ier apparaît dans différents documentaires : En 2010, le rôle de Paul Ier est interprété par l'acteur espagnol Roberto Álvarez, dans le téléfilm Sofía, consacré à la fille aînée du souverain[197]. Sportif accompli, Constantin est passionné par la mer et il pratique la navigation avec son père depuis qu'il a six ans. Le 9 janvier 1938, Paul Ier épouse, à Athènes, la princesse Frederika de Hanovre (1917-1981), fille du duc souverain Ernest-Auguste de Brunswick (1887-1953) et de son épouse la princesse Victoria-Louise de Prusse et d'Allemagne (1892-1980). En octobre 1947, le monarque contracte la fièvre typhoïde, qui l'immobilise pendant de longues semaines et fait craindre pour sa vie. En Grèce, le projet de voyage soulève les critiques du fait des vives tensions qui ont opposé, peu de temps auparavant, Londres et Athènes à propos de Chypre. Avec son cousin et son écuyer, il gagne alors Alexandrie, où il retrouve le reste de la famille royale, réfugiée en Égypte depuis la fin avril[110],[111],[112]. Tandis que les sœurs du diadoque (Hélène, Irène et Catherine) font tout leur possible pour favoriser leur relation naissante, celui-ci prend la décision d'écrire aux parents de la princesse hanovrienne afin de leur demander la main de leur fille. De son côté, le roi Georges II, bien connu pour son anglophilie, cherche à faire oublier les origines germaniques de sa future belle-sœur. Après un bref séjour au Cap[116], où le prince Paul place son épouse et ses enfants sous la protection du Premier ministre afrikaner Jan Smuts, le roi et son frère partent s'installer en Angleterre. En réponse aux actions de la guérilla chypriote, le gouvernement britannique finit par arrêter et déporter Makarios III aux Seychelles le 29 mars 1956. Durant ce séjour dans son pays natal, Paul a la joie de retrouver les résidences de son passé : Mon Repos[63], l'ex-palais royal d'Athènes et surtout Tatoï, où un vieux domestique qui l'a reconnu l'autorise à pénétrer dans ses anciens appartements[64]. À peine Alexandre Ier monté sur le trône, le 10 juin 1917, la famille royale quitte le palais d'Athènes[25]. Télécharger cette image : Image - Le Roi Paul de Grèce Visite d'État au Royaume-Uni - Londres - G4XP26 depuis la bibliothèque d’Alamy parmi des millions de … En dépit des consignes de Wessel, le diadoque a également l'occasion de parler politique avec certains Grecs et il a alors la satisfaction de voir combien son peuple est las de l'instabilité de la Deuxième République hellénique[63]. Cela a pour conséquence que la famille de Paul est très proche de la famille danoise. Quelques jours plus tard, le 9 janvier 1938, est célébré le mariage princier, ce qui donne lieu à une multitude de bals, de banquets et de concerts. 368 Likes, 7 Comments - Prince Michael of Greece (@michaelofgreece) on Instagram: “A la Cour de Grèce autrefois, le roi Paul et la reine Frederika de Grèce entre le première ministre…” Le 14 décembre 1901, la princesse héritière Sophie de Grèce, née princesse de Prusse, mettait au monde le prince Paul assistée par le médecin-gynécologue de la famille royale Constantin Louros et du gynécologue allemand Keller dépêché par lempereur Guillaume II (frère de la princesse Sophie). Épineuses, les négociations aboutissent à un compromis qui confère à Chypre sa pleine indépendance sous l'égide du Royaume-Uni, de la Grèce et de la Turquie. Cependant, la jeune femme a poliment rejeté sa proposition pour épouser un prince géorgien en 1922[56]. Les progrès spectaculaires du pays ne sont toutefois pas dus qu'au soutien américain. Or, le séjour de la souveraine est une catastrophe, qui contribue à ternir davantage l'image de la famille royale à l'étranger. Cependant, tout le monde ne désapprouve pas le choix du diadoque. La guérilla communiste, qui opère principalement dans le nord du pays, cherche à s'emparer d'une ville où elle pourrait proclamer la république populaire. Cependant, la montée du républicanisme au sein des forces hellènes et l'opposition du roi à tout débarquement du diadoque en Grèce rendent ses projets caduques[119]. Les monarchistes obtiennent alors 69 % des suffrages et les Oldenbourg sont invités à rentrer dans leur pays[N 13]. Humilié, malade et sans plus aucun pouvoir, Georges II envisage un moment d'abdiquer en faveur de son frère mais décide finalement de n'en rien faire[122],[123]. Paul de Grèce est le fils aîné et le deuxième enfant du roi Constantin II (né en 1940) et de son épouse la princesse Anne-Marie de Danemark (née en 1946). Pour le diadoque, c'est une grande déception, mais il ne renonce pas à son projet matrimonial pour autant[86]. Dès le lendemain, les Oldenbourg gagnent le petit port d'Oropos et prennent le chemin de l'exil[26]. Ces mêmes journaux présentent par ailleurs la souveraine comme une femme aux idées d'extrême droite qui gouverne la Grèce d'une main de fer[186]. Conscient que l'arrestation de la famille royale constitue un objectif majeur pour la Wehrmacht, le souverain et son gouvernement envisagent, dès le 9 avril, de quitter la Grèce continentale pour trouver refuge en Crète. Mais l'île étant également vulnérable aux attaques allemandes, Georges II demande officiellement au gouvernement britannique l'autorisation de s'installer à Chypre[N 9] avec son cabinet et 50 000 recrues grecques. La princesse Frederika n'est pas encore arrivée en Grèce que de nouvelles polémiques éclatent à son propos. Le ciel est gris ce 1er juillet au Royaume-Uni mais le … À la demande de Sophie, la formation de Paul est par ailleurs complétée, entre 1911 et 1914, par des cours d'été à la Saint Peter's Preparatory School for Young Gentlemen d'Eastbourne, un internat à la mode qui attire alors les enfants de la bonne société britannique. Pendant leurs vacances, Paul et Frederika invitent régulièrement leur parentèle européenne et les princes de Hanovre, de Hesse, de Bade et de Hohenlohe sont des hôtes réguliers des monarques. Cette semaine, le buste de l’ancien roi Paul de Grèce, qui a régné de 1947 à 1964, a été dévoilé dans le Musée de la ville d’Athènes. De son côté, Paul est promu au rang de diadoque de Grèce, en attendant l'hypothétique naissance d'un héritier au sein du nouveau couple royal. Après avoir traversé la mer Ionienne et l'Italie, le prince Paul et sa famille s'installent en Suisse alémanique, d'abord à Saint-Moritz, puis à Zurich[28],[29]. Tandis que la révolution se propage et que les trônes germaniques sont renversés les uns après les autres, Paul doit se résoudre à reprendre le chemin de la Suisse. L'héritier du trône ne peut cependant pas assister à la naissance de sa dernière fille, la princesse Irène, qui voit le jour le 11 mai 1942, très loin de son père, dans la résidence de Smuts[117]. Le tourisme de croisière se développe largement après la première édition de la, défaite militaire de la Grèce face à la Turquie, invasion de son pays par les forces de l'Axe, défaite subie par la Grèce face à l'Empire ottoman, guerre déclenchée contre la Turquie en 1919 s'éternisant, Histoire de la Grèce pendant la Seconde Guerre mondiale, Occupation de la Grèce par les puissances de l'Axe, Thessalonique est occupée par les Allemands, montée du républicanisme au sein des forces hellènes, sommet gréco-turc réuni à Zurich débouche sur l'ouverture de véritables pourparlers à Londres, Fondation royale pour les Œuvres sociales, Les deux jeunes gens finissent par se marier à Athènes, série de pièces de monnaie à l'effigie de, Frédéric-Charles-Louis de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Beck, Frédéric-Guillaume de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksbourg, Sophie-Frédérique de Mecklembourg-Schwerin, Louise-Charlotte de Mecklembourg-Schwerin, Prince et princesse de Grèce et de Danemark, Liste des souverains et prétendants au trône de Grèce, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Paul_Ier_(roi_des_Hellènes)&oldid=177444930, Bailli grand-croix du très vénérable ordre de Saint-Jean, Chevalier grand-croix de l'ordre royal de Victoria, Grand-croix de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne, Chevalier grand-croix de l'ordre du Mérite de la République italienne, Chevalier de l'ordre espagnol de la Toison d'or (XXe siècle), Militaire grec de la Seconde Guerre mondiale, Personnalité inhumée dans la nécropole royale de Tatoï, Article contenant un appel à traduction en anglais, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Page pointant vers des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, Page pointant vers des bases relatives aux beaux-arts, Page pointant vers des bases relatives au sport, Article contenant un appel à traduction en espagnol, Article contenant un appel à traduction en grec moderne, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, Portail:Seconde Guerre mondiale/Articles liés, Portail:Biographie/Articles liés/Politique, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Avec son épouse, il est l'objet de l'épisode « Paul et Frederika » de la série documentaire, On peut aussi le voir dans la série danoise. Sa nouvelle compagne n'appartenant pas à l'univers des familles royales, le jeune homme doit en effet affronter l'opposition catégorique de sa mère, qui refuse de voir un autre de ses enfants contracter une union inégale[N 3]. Après plusieurs requêtes, il obtient pourtant l'autorisation de rejoindre une nouvelle fois Le Caire et les forces grecques libres en août 1942[118]. Le gynécologue annonça au prince héritier Constantin : « Votre Altesse, votre troisième fils vient de naître. Troisième et dernier fils de Constantin Ier de Grèce, il règne de 1947 à 1964. Dans le royaume hellène, l'événement est reçu avec d'autant plus d'enthousiasme que c'est seulement la deuxième fois depuis 1896 et l'exploit de Spyridon Louis qu'un athlète grec remporte une épreuve aux jeux olympiques[183],[184]. Après le début de l'attaque aérienne allemande sur la Crète, le 20 mai, le souverain et son gouvernement doivent tout de même se résoudre à évacuer l'île. Le 22 avril, la majeure partie de la famille royale[N 11] est évacuée en Crète mais le roi et le diadoque Paul restent à Athènes jusqu'au lendemain. Afin de normaliser les relations de la Grèce avec la Turquie, les souverains se rendent ainsi à Constantinople et à Ankara en juin 1952. Peu de temps après son mariage avec le diadoque, Frederika tombe enceinte. Les funérailles du souverain sont organisées le 11 mars 1964. Je ne voulais pas qu'ils aillent aussi loin ! Mais hier, un autre coup de massue s’est abattu sur la dame âgée de 81 ans. Constantin II de Grèce (grec : Κωνσταντίνος Βʹ της Ελλάδας / Konstantínos II tis Elládas), né le 2 juin 1940, est le sixième et dernier roi des Hellènes du 6 mars 1964 au 1er juin 1973, date à laquelle il est déposé (sans abdiquer) et la République proclamée. Dans le même temps, une télévision privée grecque achète le droit de retransmettre la cérémonie du mariage, ce qui accentue la colère du gouvernement d'Andréas Papandréou[20]. Au début de l'année 1963, la reine Frederika est invitée à se rendre au Royaume-Uni en visite privée à l'occasion des noces de la princesse Alexandra de Kent, organisées en février. La jeune femme étant, à l'époque de ses fiançailles, 34e dans l'ordre de succession au trône britannique, le souverain met en avant ses racines anglaises. Inscrits à l'épreuve de voile, ils remportent une médaille d'or le 7 septembre 1960. L'opacité de la gestion de la Fondation royale pour les Œuvres sociales (créée à l'origine pour venir en aide aux victimes de la guerre civile) soulève également les critiques de l'opinion publique et des médias, qui accusent la famille royale de se servir dans ses caisses. À la fin de la guerre, la Grèce connaît des divisions politiques qui entraînent une terrible guerre civile, interdisant à la famille royale de rentrer dans son pays avant 1946. De fait, le couple de Georges II et d'Élisabeth restant résolument stérile, Paul semble plus que jamais appelé à succéder un jour à son frère en tant que chef de la famille royale. Son épouse l'y rejoint dix-sept ans plus tard, en 1981[194]. (Photo by Keystone-France\Gamma-Rapho via Getty Images) », Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, Cousin par alliance de la reine Sophie, l'infant s'est rapproché des Oldenbourg durant leur exil en Suisse (, Ce nom fait certainement référence à la lignée des, C'est notamment le cas de Katherine Bucknell, l'éditrice des carnets de, « de nombreux mythes entourent Denham Fouts », « il s'inventait lui-même. Le réseau de communication est fortement endommagé et quantité d'églises, d'écoles, d'usines et de logements sont complètement hors d'usage[144]. En 2003, il fait ainsi partie de l'équipage du Mari-Cha IV lorsque celui-ci établit un record de vitesse pour la traversée de l'Atlantique (en seulement six jours). La jeune femme est la fille du multimillionnaire américain Robert Warren Miller, qui a bâti sa fortune dans le duty free[6]. La reine Margrethe II est la tante de Paul de Grèce. En 1935, Frederika se rend à Florence, afin d'y étudier au Collège américain. Mais, à cette date, l'ex-roi Constantin II fonde, à Londres, où il a établi sa résidence en exil, le collège hellénique et c’est dans cette institution privée que le diadoque et ses frères et sœurs poursuivent leurs études aux côtés d’enfants issus de la diaspora grecque[6]. Cela ne l'empêche cependant pas de faire parfois les frais des bêtises de ses frères et sœurs. C'est également un homme d'affaires qui travaille dans la finance. Paul (ou Pávlos) de Grèce (en grec moderne : Παύλος της Ελλάδας / Pávlos tis Elládas ou aussi Παύλος ντε Γκρέτσια / Pávlos de Grecia[N 3]) est né le 20 mai 1967 à Tatoï, à l'époque où la Grèce était une monarchie. Non ! Cependant, les pourparlers n'aboutissent qu'au durcissement des positions de chacun des interlocuteurs et aucune solution n'est trouvée. De retour dans son pays après un second exil (1917-1920), il est le témoin d'une nouvelle crise causée par la défaite militaire de la Grèce face à la Turquie en 1922. Cependant, la jeune femme refuse catégoriquement de se plier à la requête du Saint-Synode parce qu'elle considère que son prénom fait partie intégrante de son identité. Après plusieurs rencontres à la villa Sparta, Paul et Frederika tombent amoureux. Libre de pénétrer en Grèce depuis la victoire juridique de son père face à Athènes devant la Cour européenne des droits de l'homme, Paul séjourne en outre chaque été dans son pays avec sa femme et ses enfants[24]. Converti à la mode du monocle, le prince mène désormais une vie oisive, fréquentant la bonne société britannique. Les Jeux olympiques de Rome sont en effet l'occasion des retrouvailles entre Sophie et Juan Carlos, qui se connaissent depuis la « croisière des rois » de 1954. De retour en Grèce, Paul découvre rapidement que son frère n'a nullement l'intention de l'associer aux affaires du royaume. Il déclenche alors une crise politique avec son propre gouvernement, qui n'a pas été consulté avant l'entretien, mais reçoit le soutien de l'opinion publique hellène[158]. Le 5 février 1959, un sommet gréco-turc réuni à Zurich débouche sur l'ouverture de véritables pourparlers à Londres, en présence de tous les partis engagés dans le conflit. En 1997, il fonde sa propre société, Gryphon Asset Management, qui gère des capitaux[19], et, en 1998, il crée avec son beau-frère, Alexander von Fürstenberg (en)[24], le Ivory Capital Group, qui s'occupe d’importants investissements à caractère privé[19]. Le souverain britannique s'opposant à la présence de la princesse Frederika et de ses enfants au Royaume-Uni[N 12], il est finalement décidé que Georges II et le diadoque pourraient s'installer à Londres mais que le reste de la dynastie devrait s'établir en Afrique du Sud jusqu'à la fin du conflit[114],[115]. Les chiffres concernant les victimes de la guerre civile varient fortement en fonction des auteurs. En contact permanent avec les alliés, il préside quotidiennement le conseil de guerre à l'Hôtel Grande-Bretagne, sur la place Syntagma, tandis que le diadoque fait le lien avec le théâtre des opérations, dans le nord-ouest du pays. En 1995, il y obtient un master en relations internationales, en droit, en économie et en organisation internationale[6],[16]. L'exil de la famille princière ne prend fin qu'en 1911, lorsque le nouveau Premier ministre grec Elefthérios Venizélos rend aux Oldenbourg leurs grades dans l'armée[16]. Il estime en effet que, de retour dans son pays, il aurait été rapidement proclamé régent, ce qui aurait barré la voie à Damaskinos et rendu la restauration de la monarchie plus aisée[119].